partager cette page via
Twitter Google+ Facebook Pinterest e-mail

haut de page bas de page

Tous les articles » FAQ Mécanique ~ 03-03-2007

Quand je joue fort, en poussant j'entends une importante distorsion sur le et le fa de la voix grave...

Réponse

Vérifiez tout d'abord si les lames extérieures et/ou les peaux n'ont pas de problèmes. Contrôlez visuellement puis en démontant les plaquettes si nécessaire. Pour les néophytes, il suffit d'inverser la plaquette (la lame extérieure se retrouve à l'intérieur) pour en avoir le cœur net.

Le [R] et le fa [F] sont situés sur le même sommier (et du même côté, 1re et 2e plaquettes en partant du haut du sommier). Il est très probable que les deux lames extérieures viennent buter contre les peaux des plaquettes opposées, à cause d'un espacement des sommiers insuffisant (voir photo ci-dessous).

disposition des sommiers
disposition des sommiers (de haut en bas)
flute juste / basson et flute haute / flute haute et flute juste / flute juste et basson / basson et flute haute

En effet, c'est précisement sur ces lames en voix de basson (les plus graves) que l'amplitude est la plus importante. Ainsi, dans la nuance forte, la lame ne peut pas avoir son débattement normal. Le son a alors tendance à monter dans l'aigu, proportionnellement à la poussée.

Il est assez rare, surtout chez les fabricants reconnus, qu'il y ait une erreur de conception généralisée. Il est plus probable qu'un des deux sommiers ait été mal usiné (pour les deux ce ne serait vraiment pas de chance).

Alors que faire ? On peut positionner, entre les extrémités des 2e et 3e sommiers, une pièce métallique en forme de pointe pour pouvoir gagner 1 mm environ sur l'espace. Si cela est insuffisant, faites des essais avec une pointe légèrement plus longue.

Si, comme sur la photo, il y a une barrette pour les sommiers, on peut également agir sur celle-ci pour ajuster l'espace. Attention, la moindre différence d'inclinaison des sommiers va influencer la pression et l'entrée d'air ; donc les vibrations vont être modifiées.

On peut envisager de retravailler légèrement le sommier de façon à ce que la plaquette soit plus basse de 1 à 2 mm. Cela va aussi modifier l'entrée d'air donc le rendement de la note, et il vaut mieux travailler sur le sommier de la voix flute, celle-ci ayant besoin de moins d'air que la voix du basson.

Une remarque : sur l'accordéon en photo, il y a pour le moins un défaut de conception. Il est très souhaitable d'avoir un décalage entre les plaquettes opposées de manière à ce que le débattement des unes (surtout celles de la voix grave) se produise dans les espaces des autres. Ce n'est pas le cas avec ce modèle : on voit que les lames du et du fa en basson sont en face des peaux du et du fa en flute.

Ce type de problème ne se produit plus à partir du lab (3e plaquette) car le débattement devient moins important.