partager cette page via
Twitter Google+ Facebook Pinterest e-mail

haut de page bas de page

Tous les articles » FAQ Mécanique ~ 31-08-2007

J'ai une basse qui joue constamment. Est-ce que je peux résoudre moi-même ce problème ?

Réponse

Cela dépend de la nature du problème ; plusieurs causes sont possibles, je vais commencer par en présenter ici deux, parmi les plus courantes.

1re partie ]

Un bouton reste enfoncé

Il se peut aussi que le bouton se situe légèrement en dessous du niveau des autres. Ceci se rencontre le plus souvent sur la rangée extérieure des septièmes ou septièmes diminuées. Le problème est généralement dû à un piston qui a été tordu, par exemple en rangeant ou en sortant l'instrument de sa caisse, ou même à cause de bretelles mal positionnées.

Commencez par enlever la plaque du fond main gauche qui protège la mécanique et sur laquelle repose le poignet. Observez attentivement l'ensemble de la mécanique, et particulièrement le bouton qui présente une anomalie. Sous l'action de la poussée, le piston prolongé par le fil en métal (généralement en fer ou aluminium) pousse le rappel [R] du collecteur [C] qui va alors soulever la soupape par l'intermédiaire de la transmission [T] (ou lève-soupape).

collecteur, rappel, transmission
collecteur, rappel, transmission

collecteur, rappel, transmission
montages fils

Il y a trois types de montages qui permettent aux fils d'assurer la poussée (voir photo ci-dessus).

  • Si le fil est en fer, il peut être tordu et mis en forme avec un décrochement ;
  • Une petite tige de 5 millimètres environ peut également être soudée perpendiculairement ;
  • Si la pièce est en aluminium, elle peut être percée de plusieurs trous (diamètre 10/10) pour laisser passer de petits gougeons (longueur 2 à 3 mm) qui sont matés perpendiculairement.

En fonctionnement normal, le rappel du collecteur est situé devant les gougeons ou la tige soudée. Dans notre cas, il est passé derrière, il suffit de le remettre à sa position initiale. Ce type de problème est plus rare si le fil en fer est mis en forme.

Les fils sont facilement accessibles pour les accords, ceci peut être plus difficile au niveau des basses, pour lesquelles il faut utiliser un outil spécifique. Dans certains cas, il faut dévisser les deux vis qui maintiennent le guide des accords et le soulever légèrement pour intervenir sur la mécanique des basses.

Une peau de soupape est décollée ou a disparu

Elle peut avoir glissé dans la mécanique et il faudra la retirer ! Ce genre de problème se produit généralement sur des instruments relativement anciens. Pour le vérifier, le plus simple est d'enlever les sommiers et d'observer l'ensemble des peaux. Si le problème n'est pas visible, vérifiez la bonne tenue des peaux de basses et accords. On maintient le piston enfoncé et, à l'aide d'un petit tournevis, on agit au niveau de la jointure peau/feutre.

Si l'état de la peau est convenable, il est possible de la recoller en glissant de la colle par les trous d'entrée d'air des soupapes. Bloquez la mécanique afin que la soupape reste soulevée, décalez la peau sur un côté en la maintenant avec une pince longue et fine (type pince à épiler), mettez soigneusement de la colle tissu sur l'ensemble du feutre, repositionnez la peau et libérez la soupape. Prenez garde à ne pas faire baver la colle sous la table, la peau serait collée.

Si la peau est en mauvais état, il faut la remplacer en la glissant par les trous d'entrée d'air. Procédez ensuite comme précédemment.

Si les peaux sont trop altérées, il faudra démonter toute la mécanique pour effectuer un remplacement sérieux et efficace de la totalité des peaux.

2e partie - 20/09/2007 ]

Examinons quelques autres cas.

Ressort de pression de soupape

Le ressort [R] peut être cassé ou sorti de sa position initiale, de fait la soupape n'a plus de pression et l'air passe, ce qui produit un son continu. Pour remplacer un ressort cassé, il faut démonter toute la mécanique. S'il est simplement sorti de sa position initiale, un démontage partiel, suivant l'accessibilité, est suffisant.

Pour enlever le ressort, il faut relever le bras de la soupape à la verticale pour le faire sortir avec un mouvement de gauche à droite.

ressorts de soupape
ressorts de soupape

crémaillère
crémaillère

Collecteurs de basses grippées

Cela se produit sur certains instruments relativement anciens (autour des années 50 - 60). L'extrémité des collecteurs était habillée d'une petite gaine (environ 1 cm de long) pour éviter le jeu et le bruit des collecteurs entre eux.

Avec le temps, les gaines ont tendance à se coller entre elles. Les collecteurs manquent alors de réaction et les soupapes ne se ferment plus correctement.

Il faut démonter la mécanique, enlever les collecteurs et remplacer les gaines par un matériau de type plastique. Une meilleure solution est d'installer deux crémaillères [C] (voir photo ci-dessus), une à gauche et une à droite, voire une troisième s'il y a un support au milieu de l'ensemble des collecteurs.

Épingle du fil

Le fil en métal qui prolonge le piston peut, pour certains modèles, se terminer par une épingle [E] qui rentre dans une fente pratiquée dans le guide. En poussant le piston, le fil fait un aller-retour sur 5 mm environ. Un fil [F], généralement en nylon, passe dans l'épingle, empêchant ainsi le retour.

Il est possible que l'épingle soit un peu trop ouverte, ce qui bloque ou freine le mouvement du fil du piston. Il faut alors refermer légèrement l'épingle avec une pince.

épingle
épingle

3e partie - 27/10/2007 ]

Continuons notre série.

Guide en bois encrassé

Le piston prolongé par un plat généralement en aluminium, en plastique dans certains cas, doit circuler librement dans les fentes pratiquées tous les 5 mm dans le guide en bois [G]. L'intérieur de ces espaces peut être encrassé, le bois peut aussi avoir travaillé, d'où des difficultés, voire des blocages, sur le mouvement du piston.

guide en bois
guide en bois

Enlevez le maintien du blocage des pistons, il est vissé dans le guide et peut être en bois ou en aluminium. Soulevez le piston qui pose problème et utilisez une petite lime fine et plate que vous passerez dans la fente du guide en bois. Dans certains cas, il est nécessaire d'enlever également le piston du rang supérieur pour accéder au rang situé en dessous. Travaillez avec prudence car il y a un risque de fendre la partie en bois située entre deux espaces. Il ne faut pas toucher à la partie en aluminium.

Bien entendu, ce cas de figure ne concerne pas les guides en métal.

Blocage du piston

Celui-ci peut être tordu, ce qui gêne le mouvement dans la tassetière. Dévissez le bouton pour redresser le piston. Dans le cas où la tassetière est garnie de feutre au niveau du passage des pistons, il peut y avoir un décollement du feutre. Il faut démonter partiellement la mécanique et recoller ou remplacer le feutre. Si le feutre a gonflé, vous pouvez passer dessus un petit fer à souder quand la mécanique est en partie démontée.

Retour du bras de soupape creusé

Rappel du principe de fonctionnement : lorsque qu'on appuie sur le bouton, le piston prolongé par un fil ou un plat va pousser le rappel du collecteur, soudé sur le collecteur. Ce rappel effectue alors une rotation de quelques degrés. La transmission [T], soudée sur le collecteur, va soulever la soupape.

Si le métal de la transmission est plus dur que celui du retour du bras de soupape [R], ce dernier va être marqué [C], creusé avec le temps, ce qui empêche un retour correct de la soupape. Sur la photo ci-dessous, à gauche on peut voir la soupape du haut soulevée par la transmission, sur le côté droit sans mécanique, on voit nettement un retour creusé.

transmission, bras de soupape
transmission, bras de soupape

Il faut démonter partiellement la mécanique et modifier légèrement le point d'appui de la transmission. Cette solution est toutefois provisoire car à terme le problème se reproduira.

Si le retour du bras est trop marqué, il faut démonter complètement la mécanique et enlever le bras de soupape pour travailler correctement. Il y a plusieurs possibilités.

  • Compenser l'inégalité en ajoutant du métal plus dur que celui d'origine, ou de la résine ;
  • Riveter de part et d'autre du bras deux morceaux de métal (5/10 de millimètre) ;
  • Limer le bras pour compenser l'inégalité, il faudra alors reprendre tout le réglage transmission/collecteur/rappel.

Les deux premières options sont préférables.

4e partie - 17/03/2008 ]

Examinons deux autres cas.

Frottement de la plaque de protection main gauche sur le haut des collecteurs

La plaque de protection est le plus souvent en bois ou en aluminium. Avec le temps, il arrive que celle-ci se creuse légèrement en son milieu. Elle frotte ainsi sur le haut des collecteurs (cf. rappels [R] sur la photo de la 1re partie de cette série) ce qui freine leur mouvement ou les bloque, provoquant un son continu au niveau des accords.

Ceci ne peut pas se produire sur les basses car les rappels des collecteurs de basses sont nettement moins haut que ceux des accords.

Si le problème est important, on aperçoit des rayures sur la face interne de la plaque de protection. Dans le doute, il vaut mieux enlever la plaque pour vérifier qu'il s'agit bien de ce cas. Le plus simple pour y remédier est de couper le haut des collecteurs de 1 ou 2 mm.

Support mécanique main gauche décollé

Sur un certain nombre de modèles, les supports (voir photo ci-dessous) qui maintiennent l'ensemble mécanique sont collés. Il arrive qu'un support (ou même les deux) se décolle, en général à la suite d'un choc. Ceci provoque un passage d'air au niveau des soupapes et un son continu. Ce problème se remarque facilement car, souvent, de nombreux pistons de basses et d'accords ont une position anormale (enfoncés dans la tassetière ou surélevés).

supports mécanique
supports mécanique

Il faut démonter la mécanique jusqu'au niveau des soupapes : boutons, guides pistons, rappel des collecteurs, collecteurs. Recollez les deux supports en veillant à les repositionner de façon précise. Vous pouvez éventuellement renforcer le maintien dans la caisse en ajoutant deux vis ou boulons sur chaque support.