partager cette page via
Twitter Google+ Facebook Pinterest e-mail

haut de page bas de page

Tous les articles » FAQ Générale ~ 29-05-2009

À propos des voix main gauche, pour un modèle à 5 voix je lis : basses à 5 voix et accords à 3 voix, y a t-il donc 8 voix en tout ?

Réponse

Précisons tout d'abord qu'une voix est le son obtenu par une lame ou une série de même nature (voix flute, voix basson, voix piccolo).

Suivant le modèle, on aura 1 ou 2 voix de basses proprement dites : une voix basson et éventuellement une voix terzetti qui résonne une octave au-dessus. Les voix des accords peuvent être 3 au maximum : harmonies grave, médium et aigüe. On trouve néanmoins quelques exceptions, comme sur ce Fratelli Crosio qui possède 3 voix de basses.

Plusieurs configurations sont possibles en basses standard.

  • 3 voix : terzetti, harmonies grave et médium qui sont montées sur 2 sommiers
  • 4 voix : basson, terzetti, harmonies grave et médium (en général) qui sont montées sur 2 sommiers
  • 5 voix : basson, terzetti, harmonies grave, médium, aigüe qui sont montées sur 3 sommiers

voix basson, terzetti, harmonies grave, médium et aigüe
de gauche à droite : voix basson, terzetti, harmonies grave, médium et aigüe

Ces voix sont alimentées par 2 soupapes indépendantes : une pour les basses (1 ou 2 voix) et une pour les accords (2 ou 3 voix). Dans la majorité des cas, la mécanique est ainsi faite qu'en appuyant sur une basse, la soupape correspondante soulève également celle des accords.

Sur le registre plein jeu (le plus puissant), nous aurons donc les configurations suivantes.

  • modèle à 5 voix : basses avec 5 voix (2 + 3 des accords), accords avec 3 voix
  • modèle à 4 voix : basses avec 4 voix (2 + 2 des accords), accords avec 2 voix
  • modèle à 3 voix : basses avec 3 voix (1 + 2 des accords), accords avec 2 voix

La registration éventuelle permet de combiner les différentes voix en les ouvrant ou les fermant par l'intermédiaire des coulisses.

Il est par ailleurs possible de modifier la couleur de l'ensemble. On peut par exemple favoriser l'aigu, le médium ou le grave en changeant le départ de la note grave de telle ou telle voix. On peut aussi utiliser une voix à l'unisson, notamment sur les harmonies.