partager cette page via
Twitter Google+ Facebook Pinterest e-mail

haut de page bas de page

Tous les articles » FAQ Générale ~ 21-10-2013

À quoi sert l'occultation de la tierce ? et la doublure de la tonique ?

Réponse

Ces deux formulations concernent les modèles diatoniques, et plus précisemment les accords de la main gauche qui sont de deux types uniquement : majeurs ou mineurs.

Commençons par quelques notions théoriques. Le son d'une note est modifié par des altérations, les plus courantes étant :

  • le dièse (#) : qui monte le son d'un demi-ton,
  • le bémol (b) : qui baisse le son d'un demi-ton.

Un accord majeur ou mineur se compose de 3 notes. Par exemple, l'accord de Do majeur est composé de :

  • do, la tonique ou fondamentale ;
  • mi, la tierce (majeure) ;
  • sol, la quinte (juste).

L'accord de Do mineur est composé des mêmes notes sauf pour la tierce (mineure) : mib au lieu de mi.

Deux notes séparées par un intervalle d'un demi-ton (par exemple do - do#) sont considérées comme dissonantes. À moins de rechercher un effet de tension, cet interval est généralement proscrit.

Nous constatons que la tierce de l'accord de Do majeur doit être évitée dans le mode mineur (et inversement) à cause de la dissonance créée par le demi-ton mib - mi.

Pour cette raison, les fabricants ont mis en place un système mécanique qui permet d'occulter la tierce. Ainsi, l'accord, qui ne contient plus que les deux notes communes do et sol, peut être utilisé indifféremment dans les modes majeur et mineur.

Afin d'avoir plus de puissance et de plénitude, on trouve de plus en plus souvent une doublure de la tonique qui se substitue à la tierce, d'où l'accord suivant : do, do, sol.