partager cette page via
Twitter Google+ Facebook Pinterest e-mail

haut de page bas de page

Partie musique » Qualités de musique

La qualité d'une musique s'apprécie selon trois critères : les caractéristiques de la lame, celles du châssis et la méthode d'assemblage.

Lame

La lame (ou anche) est en acier, dont la composition est spécifique à chaque fabricant et tenue confidentielle.

La qualité de musique dépend de l'épaisseur, de la géométrie, du talon (base carrée qui reçoit le rivet) et du profil de la lame (plane ou bombée).

Châssis

Le châssis (ou plaquette) est la pièce rectangulaire sur laquelle est montée la lame. La qualité de l'usinage, notamment la précision de la lumière, et la forme du châssis jouent un rôle important sur la réponse sonore. Pour les deux voix graves de la main gauche, le rendement est meilleur lorsque le châssis a une forme de trapèze, plus épais à l'extrémité qu'à la base.

Différents alliages sont utilisés, les plus courants sont l'aluminium « doux » et le duralumin.

Aluminium « doux »

Il s'agit en fait d'un alliage d'aluminium et de magnésium qui se reconnait assez facilement car il est de couleur claire et assez mou. Ceci correspond à une musique de qualité standard.

Duralumin / avional

Nous passons ici à une qualité de musique supérieure, la plus répandue sur les instruments professionnels et semi-professionnels. Le duralumin (ou plus simplement dural) et l'avional sont des alliages d'aluminium et de cuivre beaucoup plus durs et résistants que l'aluminium doux, ce qui a une influence sur la qualité du son et sa dynamique. Il sont aussi très légers.

Ce type de musique est couramment épaulé par des châssis en aluminium nickelé pour les notes aigües (voix flute et piccolo).

Laiton

On trouve également des châssis en laiton, alliage de cuivre et de zinc. Ceux-ci sont le plus souvent réservés à l'aigu des voix flute, le médium et l'aigu de la voix piccolo. Ce matériau procure une dynamique et un timbre particulièrement intéressants. Pour les musiciens exigeants, cette qualité peut aussi être montée sur toute l'étendue pour les modèles musette (uniquement sur commande).

Cette musique est plus chère qu'une musique dural de qualité équivalente.

Bronze

Par le passé, pendant une vingtaine d'années, ou plus récemment pour quelques artistes, le bronze (alliage de cuivre et d'étain) a également été utilisé pour la fabrication des châssis, donnant à la musique une puissance et une pureté de timbre remarquables. Ce matériau, employé sur des modèles haut de gamme, a été abandonné à cause de son poids et de son prix.

Assemblage

Par rivet

C'est le montage employé dans la grande majorité des cas. L'opération est réalisée à la main sur les musiques de qualité professionnelle. Seul un travail à la main permet d'ajuster au mieux la lame à son châssis et, dans les mains des meilleurs artisans, d'atteindre le rendement optimal de la musique.

Une fois en place, le rivet peut être travaillé en percussion, à la main ou avec une machine, ce qui lui donne une forme étoilée, avec 3 facettes ou plus. L'écrasement de la tête du rivet permet d'améliorer la stabilité de la lame. Cette technique est mise en œuvre seulement sur les meilleures productions. Dans le cas contraire, le rivet non travaillé conserve sa forme plate initiale.

Pour les très bonnes musiques, il est possible d'avoir, sur commande, un double rivetage (rivets l'un en dessous de l'autre) de façon à optimiser la tenue de la lame et éviter le risque de décentrage.

Par vis

Personnellement, je préfère l'assemblage riveté (à la main) pour les musiques professionnelles car cette technique permet d'obtenir un rendement optimal lorsque ce travail est effectué par des monteurs de grande expérience.

Toutefois, force est de constater que l'assemblage vissé facilite beaucoup le remplacement des lames. Ceci est particulièrement avantageux dans le cas d'une musique montée sur plaque où cette opération est très délicate.

Démonstration

Voici par exemple le fabricant italien Ciccarelli à l'œuvre.

L'artisan procède tout d'abord au façonnage du rivet avec un marteau, obtenant une huitaine de facettes (musique professionnelle). Il ajuste ensuite avec une lime l'extrémité et le côté de la lame. La 3e séquence montre l'utilisation d'une ponceuse à bande pour le pré-accordage sous contrôle électronique. On assiste alors au réglage précis du centrage et de l'ouverture de la lame à l'aide d'une anchette. Le travail se termine en appliquant une huile sur les lames pour les protéger de l'oxydation.

Qualité globale

Autant le dire tout de suite, chaque fabricant a ses propres techniques et propose ses différentes séries sous des appellations variables. Il est assez difficile d'uniformiser l'ensemble de la production.

Pour les meilleures catégories, qualifées de « musique main », il est encore possible de les comparer à quelques subtilités près. Par contre pour les catégories inférieures, souvent qualifiées de « musique machine », ce n'est plus le cas.

On peut toutefois répartir les différentes qualités en trois catégories : standard, supérieure et professionnelle.

vue d'ensemble des différentes qualités de musique
commercial super / extra / export tipo a mano / a mano
aluminium doux standard · ·
dural / avional · supérieure professionnelle
laiton / bronze · · professionnelle

Musique standard

Le rivetage est généralement effectué à l'aide d'une machine et le travail de finition (éventuel) est assez basique. Les plaquettes sont en aluminium doux.

Cette qualité est utilisée pour des instruments d'étude ou semi-professionnels. Elle correspond à l'appellation « commercial » utilisée par de nombreux fabricants.

lame export et lame machine
type export (à gauche) et commercial

Musique supérieure

Dans cette catégorie, les plaquettes sont généralement en dural ou avional. On peut distinguer deux qualités.

Super

La lame bénéficie d'une finition plus élaborée (polissage). On rencontre également cette qualité sous l'appellation « extra ».

Export

La finition est encore plus poussée et inclut généralement un traitement à la machine sur le rivet une fois en place (voir § Assemblage par rivet précédent), lui donnant une forme en étoile à trois facettes.

À l'origine destiné à l'exportation, ce type de musique se rencontre de moins en moins sur les instruments actuels. La plupart des fabricants italiens ont abandonné le procédé, préférant un travail à la main sur les séries professionnelles uniquement.

Musique professionnelle

L'essentiel du travail, assemblage et travail de finition, est ici réalisé à la main, d'où l'appellation « musique main » qui y est couramment associée.

Un tel niveau de manufacture va de paire avec une bonne qualité de plaquettes, le plus souvent en dural ou avional, voire en laiton pour le très haut de gamme. Le résultat est une musique de qualité professionnelle que les fabricants d'accordéons réservent à leurs meilleurs modèles.

On trouve deux niveaux d'exigence.

Tipo a mano

Cette musique bénéficie des meilleurs soins possibles en termes d'assemblage et de finition : polissage de la lame, travail sur le rivet et sur la plaquette (lumière).

Après la pose, le rivet est travaillé à la main avec un outil percuteur. Il prend ainsi une forme d'étoile avec un nombre important de facettes qui élargit la tête du rivet et assure une excellente tenue de la lame.

musique tipo a mano (dural)
musique tipo a mano (dural)

musique a mano (laiton)
musique a mano (laiton)

A mano

L'assemblage et la finition sont les mêmes que pour la musique tipo a mano. La différence porte sur la qualité de l'anche.

Les anches sont taillées deux par deux dans le sens de la longueur dans un ruban d'acier plus étroit et plus épais que pour les autres types. Ceci garantit l'égalité du timbre pour les deux anches (tiré et poussé). La pièce est ensuite coupée en deux et calibrée à la forme requise.

La tranche du talon de la lame est bleue (comme l'acier) pour la musique a mano. Elle est blanche pour la tipo a mano ou les qualités inférieures.

les différentes qualités de anches
les différentes qualités d'anches (doc. fabricant Voci Armoniche)

Particularités

La musique bombée

On peut trouver cette particularité en qualité professionnelle a mano, plus rarement tipo a mano. Les lames d'une musique bombée ont une légère courbure, alors que sur une musique traditionnelle elles sont parfaitement planes. Avant découpe, le ruban d'acier est passé sur un tube pour lui donner une forme légèrement convexe.

Ces lames présentent des qualités musicales et dynamiques optimales. Peu de fabricants ou artisans sont capables de les produire. Plus chères qu'en qualité a mano, elles ne sont généralement mises en œuvre que sur les voix chant.

Une telle musique s'exprime pleinement quand elle est associée à une mécanique qui permet des entrées d'air importantes.

La musique sur plaque

Pour le très haut de gamme, il est possible de monter tout un groupe d'anches sur une même plaque. L'élaboration de cette dernière nécessite une machine à commande numérique qui seule peut garantir une précision parfaite. Les lames sont soit rivetées, soit vissées (ce qui permet entre autres un changement rapide de la lame). Les séparations des cases sonores sont très minces, contrairement à celles d'un sommier traditionnel avec plaquettes, ce qui a une incidence réelle sur la transmission des vibrations. Le rendement, la musicalité et l’homogénéité atteignent ici le plus haut niveau.

Cette musique excessivement chère se rencontre sur la main gauche de quelques modèles de concert basses chromatiques. Elle est plutôt employée pour les voix des basses. On peut également la trouver sur des bandonéons de qualité.

Les matériaux utilisés pour la fabrication des plaques sont actuellement des alliages aluminium-cuivre (duralumin, avional...). Sur les bandonéons, on pourra également en trouver en aluminium doux ou en zinc.

musique sur plaque
musique sur plaque

Les fabricants

Les trois fabricants de musique les plus importants en Italie sont : Artigiana Voci, Cagnoni et Voci Armoniche (regroupe les productions Antonelli et Salpa).

Citons également Binci qui a une production artisanale plutôt utilisée sur les diatoniques et modèles piano.

Et n'oublions pas Egiziano Carloni, un maitre artisan qui a profondément marqué l'histoire des fabricants de musique italiens.

On trouve également des artisans qui achètent les éléments et procèdent eux-mêmes au montage. Certains ont apposé leur nom sur les plaquettes (Forlani, Magnatera...).

Il arrive fréquemment que l'assemblage et la préparation de séries de voix musique soient confiées à des sous-traitants, ce qui contribue à des qualités variables liées au savoir-faire et à l'expérience des intermédiaires.

Le mot de la fin

La qualité de la musique ne garantit pas nécessairement la réussite de l'instrument, tous les composants ont leur importance. Et puis il y a toujours une part d'impondérable, de chance dans la réussite d'un instrument acoustique.